Back to WhereThereBeDragons.com

Decolonisation des corps – Teatro Trono

Je suis conolisée, tu es conolisé, nous sommes conolisés comme le fut les Ameriques notre corps est conolisés par notre tête. Notre chemin est déterminé et nos choix choisit d´avances sans notre consentemment et des la naissance. Nous sommes alors machines, utilisés comme des pantins, torturé psycologiquement comme du bétail, inconsciemment par des normes et des valeurs qui nous sont imposés. Par consequent Je me sens belle pour autrui dans un monde où la femme est objet de désir et de pulsions. Etant jeunes je me dois d´écouter le plus sage et me taire dans un monde où l´innocence de l´enfant, sa créativité et ses sentiments ne sont pas rationnels. Aujourd´hui je réalise à qu´elle point nous sommes enclavés dans le trou que nous à cresé un systeme dans lequel je ne me reconnait plus.

Il y a deux jours nous sommes arrivés à El Alto ou nous avons la chance de vivre une experience extraordinaire avec les participants et créateurs du Théatre Trono aussi appellé COMPA. Ici nous avons découvert le concept de déconolisation des corps crée en 2004 par Trono.

Qu’est-ce que la decolonisation des corps ?

Il s’agit d’apprendre à ” sentir son corps dans son intégralité “, ” Redevenir des humains Sentis – pensants ”

Il existe 5 étapes pour y parvenir:

Appeler la raia

La raia pour les croyants de la cosmovision represante l’âme, l’esprit et le bien-être en Quechua. Ainsi appeler la raia sert à se sentir bien dans son corps et ainsi écouter ses sentiments.

Créer un espace de bien-être collectif

Ce qui correspond à réapprendra à exprimer son amour. Faire des câlins ou embrasser, des gestes qui dans certains cas peuvent être perçus comme innaproriés mais qui ont un pouvoir extraordinaire sur chacun. Avoir une communication davantage basée sur les sentiments

” Désacampametizacao”

Dans le but de casser la routine non seulement journalière mais aussi corporelle. Il faut donc alors se débarrasser des gestes banals et inconscients que nous avons imprégnés avec l’habitude. Ainsi il devient possible de créer, car la captivité vient du désordre et du hasard que l’on ne peut atteindre qu’en découvrant de nouveaux mouvements.

Puis finalement, migrer au centre.

Notre tête est dictatrice et parle le langage de la logique.Migrer au centre c’est tout simplement écouter son corps grogner, faire parler son bas-ventre, son coeur, ses ressentis : son Humanité dans sa forme la plus pure.

Deconoliser son corps c’est alors L´équilibrer. Se rendre compte que la logique est aussi importante que les sentiments des plus sombres aux plus joyeux

Je me suis alors demandé

Qui sommes-nous les Dragons ?

Jeunes femmes et un jeune homme.

Égales jusqu´aux veines

Où les minorités sont majoritaires ?

Nous sommes des privilégiés baignant dans la richesse matérielle qui nous a permis d’être ici.

Nous sommes riches si puis je dire non .

Cependant maintenant que nous avons le voile levé, les yeux écarquillés et nos limites “agressées” je me demande qui sont les privilégiés.

Nous ? Les colonisés, les automates fondus dans un monde d’artifices.

Eux ? Les dits pauvres et enfermés dans leur naïveté. Je dirai plutôt les décolonisé  et riche de libértée

Nous ne sommes pas là  pour offrir notre aide sur un pied d’estale sous prétexte que nous avons la richesse matérielle.

Bien sûrque  NON nous sommes ceux qui avons besoin d’aide.

Jeunes et ouverts d’esprits nous avons l’âme flexible et en ce moment l’on  se prendre une claque à la figure

Nous commençons à valoriser les décoloniser qui nous permettent enfin  de craquer notre cerveau  afin de le vider de la bile noire toxique qui le remplit.

Nous, Elles

Nous sommes féministes

Nous sommes jeunes

Nous sommes le futur

Nous sommes les messagers

Nous sommes le changement

Non pas ici en Bolivie mais oui à la maison.

Ma vision du mode continu â changé et j’en suis reconnaissante
XOXO
Natacha